Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

invité spécial

Nous sommes honorés de cette mise à l’honneur du Québec à la 28e édition du Salon international du livre et de l’édition. Les Québécoises et les Québécois sont fiers de leur culture, parce qu’elle est originale, diversifiée, audacieuse, mais aussi parce qu’elle fait partie de leur ADN. Les auteurs et autrices du Québec pourront présenter leurs œuvres, faire découvrir leurs idées, proposer leurs histoires et exprimer leur vision du monde, en toute simplicité. Autant d’occasions que permet ce grand rendez-vous littéraire et, pour les visiteurs et visiteuses, de découvrir de nouvelles œuvres et de nouveaux talents!

Le Québec est reconnu pour sa vitalité culturelle et sa production littéraire de qualité. Il regorge en effet d’autrices et d’auteurs inspirés et inspirants qui ont une place importante dans la littérature francophone. Leur style unique est reconnu dans le monde entier. Leurs écrits captent un moment, un lieu, une émotion et portent sur des sujets allant de la politique à l’histoire, en passant par la culture. Les visiteurs et visiteuses du Salon pourront découvrir les œuvres de grands noms de la littérature québécoise ainsi que celles de nombreux auteurs et autrices de la relève.

Cet événement pose également un jalon important dans les relations entre le Québec (Canada) et le Maroc, notamment dans le domaine de la coopération culturelle. Nous proposons, à titre d’invité d’honneur, une programmation variée qui permettra aux visiteurs et aux visiteuses du Salon de participer à des rencontres et à des débats rassemblant des écrivaines et des écrivains, des éditeurs et des éditrices ainsi que des libraires québécois. Venez nous rencontrer!

 

Myriam Paquette-Côté

Directrice du Bureau du Québec à Rabat 

Dans Le parfum des fleurs la nuit, Leïla Slimani souligne le pouvoir transformateur de la lecture : « dans les livres qui m’ont éblouie, les auteurs semblent animés d’une telle empathie que les existences les plus triviales, les sentiments les plus quotidiens se parent de magie ».  

La femme de lettres rappelle par ces mots que le livre est une invitation à la rencontre avec l’autre, qu’il est une fenêtre sur le monde extérieur, vers d’autres lieux et en d’autres temps.

Et c’est précisément ce que nous célébrons à Rabat, au Maroc, à l’occasion du Salon international de l’édition et du livre 2024, dont l’UNESCO est fière d’être l’invitée d’honneur.

Par son ampleur et son ambition, le Salon illustre l’engagement profond du Maroc pour la culture, sous toutes ses formes et dans toutes ses expressions. Nous le savons particulièrement à l’UNESCO, tant nos collaborations avec le Royaume sont nombreuses et fructueuses.

Après Tétouan en 2017 et Essaouira en 2019, deux nouvelles villes du pays ont rejoint en 2023 le réseau des Villes créatives de notre Organisation : Casablanca, dans le domaine des arts numériques, et Ouarzazate, dans le champ du film. Par ailleurs, depuis février 2024, trois nouvelles villes marocaines font désormais partie de notre réseau des Villes apprenantes : Essaouira, Agadir, et Fès. Et c’est à Tanger, en avril 2024, que nous avons célébré la Journée Internationale du Jazz, une première pour le continent africain.         

Dans le domaine du livre singulièrement, l’UNESCO publie à l’occasion de ce salon le premier volume de la série Les Balades de Nour, consacré au Ksar Aït-Ben-Haddou, grâce au financement de la Fondation BMCE Bank pour l’éducation et l’environnement et en collaboration avec la maison d’édition Langages du Sud. Cette série a vocation à accompagner la jeunesse marocaine dans la découverte des trésors du pays inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.

Nous avions déjà lancé en 2022 la série « Bintou & Issa », avec cette même maison d’édition. Les sept albums qui la composent sensibilisent la jeunesse, de manière pédagogique, à l’histoire de l’esclavage et à ses résonances contemporaines.

Car la promotion du secteur du livre, le soutien aux éditeurs et aux écrivains, sur le continent africain particulièrement, sont au cœur du mandat de l’UNESCO.

C’est ainsi que notre ambitieux projet éditorial, L’Histoire générale de l’Afrique, réunit depuis soixante ans des chercheurs et des scientifiques de tout le continent. Le dernier volume de la collection, paru en 2023, porte sur les diasporas africaines. Il offre aux jeunesses africaines une nouvelle approche de leur histoire. L’ouvrage sera particulièrement mis à l’honneur à l’occasion de ce Salon.

L’UNESCO soutient également le secteur de l’édition dans le cadre de son réseau des Capitales mondiales du livre, qui a vocation à promouvoir la lecture et à soutenir l’économie du livre. À ce titre, la désignation d’Accra, au Ghana, comme Capitale mondiale du livre 2023, a permis de mieux faire connaître et diffuser la littérature et l’édition africaines à l’international.

Et cet engagement de notre Organisation se traduira par ailleurs par la publication en 2025 du tout premier rapport dédié à l’industrie du livre en Afrique.

En accueillant chaque année le Salon international de l’édition et du livre, Rabat et le Royaume du Maroc apportent une contribution centrale au rayonnement d’un secteur en pleine expansion en Afrique, tiré par la soif de lecture de la jeunesse africaine.

A travers l’invitation qui lui est faite, l’UNESCO se félicite de pouvoir concourir un peu plus à la célébration du pouvoir de la lecture, des livres et des mots, dont l’infinie combinaison possible permet de repenser notre relation au monde et à l’autre.

Audrey Azoulay

Directrice générale de l’UNESCO

Atelier Enfants

ورشات الأطفال

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE