SIEL : tout reste à définir pour l’édition 2022

Où se tiendra précisément l’édition 2022 du Salon international de l’édition et du livre (SIEL) à Rabat ? L’événement reviendra-t-il à Casablanca ? Comment sera organisé le déplacement d’une grande manifestation comme le SIEL ? Plusieurs questions se posent depuis l’annonce du ministre de la Culture, de la jeunesse et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, d’organiser le SIEL exceptionnellement en 2022 à Rabat.

«La décision du ministre est provisoire. Elle vient en réponse aux professionnels du secteur en attente depuis février 2020, affirme Abdelkader Retnani, éditeur, président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc et vice-président de la Fédération des industries culturelles et créatives relevant de la Confédération générale des entreprises du Maroc. Nous sommes obligés de nous aligner sur le ministre pour organiser ce salon. Je me ferai un devoir d’y être présent dans ces circonstances exceptionnelles».

Si le ministre de la Culture a voulu rassurer les éditeurs et participants au SIEL, plusieurs détails sont encore ambigus, tel que le lieu d’exposition. Des sources au sein de son département parlent de pourparlers pour installer le prochain SIEL à l’espace r’bati «Nahda». Néanmoins, cet espace est de loin plus petit que la Foire internationale de Casablanca, lieu habituel du SIEL. Selon Abdelkader Retnani, «avant de déterminer le lieu, il faut savoir si on veut un petit ou un grand Salon». Outre la taille de l’événement, l’installation du chapiteau pourrait coûter, selon l’éditeur, 30% du budget du Salon estimé à 12 millions de dirhams pour l’édition 2022. Mohamed Mehdi Bensaïd a déclaré que ce montant est «insuffisant» et que le ministère planchera sur la mobilisation de ressources supplémentaires pour le financement du SIEL. Les professionnels se préoccupent également de l’emplacement loin du centre et des conditions météorologiques. «Le Salon du livre se tient sur une durée de 10 jours et accueille des exposants marocains et étrangers. En 2019, il a attiré plus de 550.000 visiteurs», rappelle un professionnel du secteur. Après de longues recherches en vain à Casablanca, le ministère de la Culture espère toujours trouver la perle rare à Rabat. «Nous venons de réaliser que les pouvoirs publics n’ont pas prévu de parc d’exposition à Casablanca et Rabat, affirme Abdelkader Retnani. La situation actuelle pousse à réfléchir à un parc d’exposition digne de ce nom au niveau de la capitale économique».
S’agissant de la date du SIEL 2022, le ministère n’a encore rien précisé. Selon une source bien informée, deux propositions sont évoquées, mais aucune décision n’est prise. Une chose est certaine, le SIEL 2022 aura bien lieu. 


Les raisons de la délocalisation 

Le ministre de la Culture, de la jeunesse et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, a indiqué que la délocalisation du Salon de Casablanca vers Rabat s’explique par le fait que cette dernière sera l’année prochaine la Capitale de la culture africaine.
D’autant que l’espace d’habitude dédié à l’organisation du SIEL à Casablanca est actuellement exploité comme hôpital de campagne pour accueillir les patients atteints de la Covid-19 et ne sera donc pas disponible pour accueillir le Salon.